La légende de Nanga

La légende de Nanga

 

Jadis, Boussoum et Niankoré, deux villages de la brousse, étaient en désaccord : chacun estimait sienne la montagne qui se trouvait entre les deux localités. En fait, il s’agissait plutôt d’une colline ; elle portait le nom de Nanga qui signifie colline superposée. Ils ne pouvaient se départager et cela créait des conflits perpétuels entre les populations. 

Un jour, les responsables des deux villages décidèrent de se retrouver au pied de la montagne pour régler ce problème : c’est la montagne qui choisirait à qui elle appartiendrait ! Ils se lancèrent un défi : « Chacun, à tour de rôle, appellera trois fois la montagne par son nom ; elle appartiendra à celui à qui elle répondra ! »

Mais la population de Boussoum, rusée et intelligente, avait anticipé : une vieille femme avait été amenée et cachée de l’autre côté de la montagne, là où personne ne pouvait la voir. Le défi commença ! Le responsable de Niankoré appela trois fois la montagne : « Nanga !… Nanga !… Nanga ! » Pas de réponse. Vint le tour de Boussoum : à chaque appel, une voix féminine répondit : « Nanga ! Naangaa … Nanga ! Naangaa …   Nanga ! Naangaa … ».

Et c’est ainsi que le sort de la montagne fut réglée : elle appartiendrait à la commune de Boussoum ! Cependant, il y avait encore des mécontents parmi les habitants de Niankoré et même parmi les autres collines qui l’entouraient. Alors, Nanga décida de s’en aller plus loin : elle choisit un endroit tranquille face à Boussoum, à l’endroit même où on peut la voir de nos jours. Mais en se déplaçant, elle laissa tomber une de ses pierres, juste entre Boussoum et elle. Par la suite, vu l'importance accordée à cette pierre, les populations essayèrent à plusieurs reprises de l'emporter mais sans succès ; celles qui y parvinrent, à un moment donné, furent obligées de la ramener car elles étaient frappées par beaucoup de malheurs. Depuis lors, Nanga et la Pierre magique veillent sur le village et lui portent bonheur. _

 «  Il est dit et prouvé, insistait Bassana, que si quelqu’un essaie de voler la Pierre Magique, la malédiction s’abattra sur lui jusqu’à ce qu’il la ramène ici. Par contre, si tu fais un voeu et que tu parviens à soulever la Pierre Magique au-dessus de la tête, il sera exaucé ».

                                 ………………………………………….

Respectueusement, le matin de ce samedi 14 mars 2015, nous avons gravi la montagne avec le Conseiller Oumarou et Gaoussou le  président du COGES. Oui, c’était magique !

 

Merci Nanga !

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site