COOPERATION DECENTRALISEE  Partenaire de l'agglomération rurale de Boussoum ( 4500 hab.) Cne de Tougan - Sourou / BURKINA FASO. Développement durable : santé-scolarité-coopérative de travail des femmes Logo061 7

COMPTE RENDU A.G 2019

ASSEMBLEE GENERALE DU 20.12.2019

Absents excusés :

Mr Descoeur, Marie Ressot, Alice Lavergne, Candie Bonhomme, Dominique Bousquet, Sophie Mazard, Jean Trarieux, Jeanine Pinquié, Philippe Le Révérend et Geneviève Delbert, Nicole Nourrisson.

 Présents :

Jean Louis Robert, Paulette Tourde, Francine laporte, Kady Boro, Huguette Privat, Marielle Maniaval, Valérie Collet, Manuelle Perier, Annie Trarieux, Joseph Privat, Gaby Vachon, Guy Vachon, Dominique Vespa, Mr et Mme Michel Benet, Georges Laporte, Sylvain Delanoue, Annie Robert, Maryline Amblard

Le Mot de la présidente, Francine :

Merci à tous de votre présence à cette Assemblée Générale 2019 qui va clore cette année d’actions humanitaires intenses et efficaces dont nous allons faire le bilan le plus complet possible. Un merci particulier aux maires de Polminhac et Badailhac qui nous soutiennent depuis de nombreuses années et qui sont présents aujourd’hui.

En préambule à cette 9ème AG de Nanga Boussoum en Carladès, il est nécessaire de situer la position  de l’association face à  la crise sécuritaire dont souffre le Burkina Faso actuellement : Exactions terroristes en provenance du Mali, du Niger et même infiltrées au Burkina. Actions de déstabilisation du régime, conflits ethniques, violences et agressions diverses. Le couvre-feu a été généralisé ainsi que l’interdiction de voyages touristiques, humanitaires et même d’affaires.

La question : Faut-il poursuivre le partenariat dans ces conditions ?

La réponse : Oui. Encouragements et soutiens notamment au niveau des enseignants dont les écoles sont prises pour cible ; mais il faut aussi redoubler de prudence et de vigilance. Prudence aussi dans les échanges écrits et oraux, prudence dans l’interprétation des articles de presse, vigilance dans la faisabilité des projets que nous accompagnons. Il est bien sûr évident que nous devons être prudents par rapport à la prochaine mission ou par rapport à l’envoi éventuel d’un container. Seul le rétablissement d’un climat apaisé permettra d’envisager la prochaine mission.

J’ai promis à Mr Zerbo, le maire de Tougan, qui est par ailleurs Président des intercommunalités de la Boucle du Mouhoun (ce qui représente plus d’1 million de personnes) de vous informer de la haute distinction qu’il vient de recevoir de l’Etat burkinabé pour services rendus à la nation. Je pense que cette distinction est la résultante de l’effort incessant de Mr Zerbo à développer cette région de la Boucle du Mouhoun. La recherche de partenaires financiers est un de ses axes de gouvernance. Car, même si on a des idées novatrices, même si on est un bon gestionnaire, comment faire évoluer un pays pauvre, sans argent ?  Voilà ce à quoi travaille Mr Zerbo en multipliant les appels à coopération décentralisée auprès de la diaspora burkinabé émigrée en Europe, au Canada ou en Afrique ou auprès de collectivités territoriales, d’investisseurs ou d’associations, ONG ou pas. C’est le cas avec Nanga Boussoum, petite association, certes, mais dont l’aide pour le développement durable de la zone rurale de Boussoum n’est pas négligeable.

De coopération décentralisée, c’est effectivement de ça qu’il s’agit, nous concernant. Pour faire simple disons qu’une association humanitaire se définirait selon les critères différents:

  •  soit elle apporte une aide  à une ONG, matériellement ou financièrement, et dans ce cas, elle s’inféode et se dégage de toute forme de responsabilité (comme le fait un individu lambda); 
  • soit elle injecte en toute confiance, de l’argent sur un projet spécifique porté par un acteur de terrain, sans se préoccuper de la réalité de l’opération, dans ce cas c’est plutôt de l’assistance ou de l’assistanat ; 
  • soit elle s’implique dans des projets concertés. C’est ce que nous faisons : nous n’aidons pas seulement, nous coopérons ! car aucun projet n’est accompagné par nous sans qu’il soit pensé, analysé et validé entre les institutionnels locaux à Boussoum ou à Tougan et Nanga Boussoum ; c’est pour ça que nous pouvons nous positionner au niveau de l’Ambassade de France au Burkina Faso en tant qu’association de coopération.

Et pourquoi décentralisée ? Vous le savez bien, aucun des projets que nous accompagnons ne peut se financer sans un appel à solidarité. Pendant 8 ans, patiemment, nous avons constitué une chaîne solidaire qui s’allonge et se renforce au fil des actions que nous portons, car ils sont bien plus nombreux qu’on croit ceux qui veulent apporter leur pierre à l’édifice de la solidarité. A travers Nanga Boussoum, autour des manifestations que nous organisons et pour les projets que nous portons, ce sont des personnes connues, des responsables de terrain, des élus, des décideurs, des anonymes, des associations, des collectivités qui se fédèrent. Et cette diversité de volontés, engagées vers un même but, renforce cette coopération à distance, qui se définit bien, de ce fait, comme décentralisée.

Chers amis, voilà en substance ce que nous devons comprendre sur l’éthique de Nanga Boussoum en Carladès. « Ensemble, pour une coopération d’intérêt général ». En tant que présidente, je suis fière de voir que notre association encourage de belles valeurs humanitaires et qu’elle représente une valeur ajoutée à notre territoire. Pour cela, je remercie très sincèrement toutes celles et ceux qui s’y impliquent et continueront à s’y impliquer.

  • plus de 10 collectivités territoriales (conseil départemental inclus) qui nous épaulent financièrement et /ou techniquement
  •  des institutions : éducation nationale, services de santé, planning familial du Cantal, qui soutiennent des projets (actuellement Un toit pour apprendre est relayé en actions participatives par les établissements scolaires volontaires du Cantal)
  •  des associations culturelles et sportives qui apportent leur contribution bénévole et précieuse aux manifestations que nous organisons. Je pense notamment au Cère FC pour le tournoi annuel des Ballons du Soleil
  • des entreprises privées du Cantal qui nous gratifient d’un mécénat ou de sponsoring.
  • 24 artistes ou artisans qui ont permis, par le don d’une œuvre, que les enchères du 29 novembre soient une réussite.
  • des particuliers qui nous apportent du matériel, des fournitures à transporter, une aide spontanée.
  • tous ces gens qui sont là quand il s’agit de mettre la main à la poche pour un spectacle, pour un don
  • et bien sûr tous les membres de Nanga Boussoum qui assurent la logistique des actions, le fonctionnement de l’association, et qui savent faire preuve de pédagogie pour expliquer, convaincre, afin que le regard que portent les générations sur un monde qui n’est pas le leur, évolue dans le bon sens.

 

Actions et manifestations en France, présentées par Florence, secrétaire

Les actions furent très appréciées cette année encore  et cela nous a permis d’étendre nos actions  et de rencontrer  des gens motivés et ouverts.

A- Un moment particulièrement important fut la venue d’Edouard Zerbo le maire de Tougan. Nous lui avions préparé un programme en essayant d’allier la découverte de notre patrimoine et des rencontres officielles.

  • Echanges culturels et débat « Perspectives », salle des 3C à Vic sur Cère
  • rencontres organes de presse et  avec les entreprises Matière et Africa Sun
  • visites : maison de retraite, muséum, usine agroalimentaire de Saint Mamet, de la pisciculture du Ganel, du village de Conques
  • découverte chiens de traineau,
  • concert à l’église de Polminhac
  • interventions au lycée Monnet
  • participation au débat des maires au Conseil
  • entretiens avec l’Inspectrice Académique de l’Education Nationale et avec le commissaire de Police départemental, l’inspecteur divisionnaire des finances, avec plusieurs maires de la région et le président de la Communauté d’agglomération d’Aurillac, avec la présidente du planning familial

B- Ci-joint, le tableau récapitulatif de toutes les actions menées en France qui financent les actions à Boussoum. Actions france 2019 boussoumActions france 2019 boussoum (1.24 Mo)

.................................................................................................................................

2-Actions 2019 à Boussoum  présentées par la vice-présidente Huguette Privat

La mission 2019 a été comme chaque année un moment fort et intense de par le travail qui nous incombait en si peu de temps et de par les tensions sécuritaires qui nous entouraient.

Francine et moi sommes parties avec conscience des dangers sur place. Nous étions en permanence en relation avec l’ambassadeur de France avec le Président Paul Tiéba et Edouard Zerbo, maire de Tougan. Tous trois ont veillé à notre sécurité.

Cette mission avait pour premier but de réceptionner le container expédié à Boussoum avec l’aide de l’entreprise Matière.

La logistique n’a pas été simple puisque le container a été bloqué quelques jours à Ouagadougou et son transport sur les pistes a été compliqué. Une autre difficulté a été la répartition du contenu du container par secteur d’activités (hôpital, écoles, CSPS, Association des femmes…).

Le container est resté sur place et a été divisé en 3 parties : une partie stockage, une pour l’association des femmes, une pour la future radio de marché.

Plusieurs réunions publiques ont eu lieu avec les élus et les responsables mais elles étaient raccourcies car incompatibles avec la sécurité qui préférait éviter les réunions. Tous les soirs, nous devions rejoindre Tougan pour la même raison.

Nous avons validé les projets de la salle de consultation des nourrissons, de la maison de la coopération, de la réfection des plafonds et de l’étanchéité du dispensaire et de la maternité, l’aménagement du coin-propreté  au dispensaire ainsi que  la peinture de toutes les salles. Une réflexion a été menée pour l’achat de médicaments afin que les problèmes d’approvisionnement de 2018 ne se renouvellent pas. Pour finir, nous avons créé au village un emploi d’agent d’entretien rémunéré par l’association.

Par manque de temps, nous ne nous sommes pas occupées de l’association Gnongondémé. Les femmes n’ont malheureusement pas poursuivi la fabrication de savon et ne se sont occupées du jardin communautaire. On les a aidées à organiser la vente de vêtements lors du marché.

Suite à cette mission, des actions ont été validées par le CA, à notre retour :

  • achat du pousse pousse pour le CEG pour l’arrosage et le transport de l’eau
  • prise de conscience écologique par le reboisement de l'enceinte du CSPS ( 20 arbres) 
  • achat de chariot pour l’agent d’entretien 
  • protection du puits du jardin des femmes
  • attribution d’une dotation de 100 euros par mois de juillet à décembre 2019 pour alimenter le stock de pharmacie (940€ versé à ce jour, ce qui a empêché une pénurie de médicaments et qui a permis la mise à jour du paiement de la cotisation UCOGES dû à l’état).
  • Paiement des indemnités aux emplois existants et nouveaux (bibliothécaire, jardinière et agent d'entretien)
  • Paiement de l’indemnité de partenariat versée au major
  • Attribution de la dotation scolaire incluant l’indemnité de partenariat aux deux directeurs et au directeur du CEG
  • Lancement de la construction des 3 classes de l’école B
  • Financemnet des 2 latrines pour Boussoum B
  • Evocation d’un partenariat entre le planning familial français et la Direction de la Santé et de la famille au Burkina ; peut-être en s’intégrant à la fête du Djandioba qui a pour mission d’offrir des méthodes contraceptives en incluant la culture locale (je suis en relation avec les docteurs Kabore et Sanou…).

Je terminerai en dévoilant un projet proposé par Mr le Maire de Tougan :  l’ouverture d’une maternité de secteur à TOUGAN …

.......................................................................................

Actions 2020 à Boussoum, validés en 2019, présentées par Kady Boro, co-vice présidente

Nous avons de nombreux projets en cours, déjà financés ou validés par le CA. En 2020, si tout va bien, nous aurons terminé la construction des 3 classes de l’école B. L’équipement en tables-bancs et en tableaux est acté et les artisans locaux commencent à s’y atteler.

La sono qui doit équiper le marché a son financement acté mais il faut auparavant que le cahier des charges nous revienne validé (sur les objectifs, la mise en œuvre, la gestion et l’entretien). Rien ne doit être laissé au hasard car l’investissement est lourd (environ 2200€) et la confiance doit être totale.

Le budget de fonctionnement de chaque année est reconduit (la dotation pour les écoles, pour le CSPS) mais également le paiement des salariés de l’association (jardinière, agent d’entretien, bibliothécaire) et les indemnités de partenariat des directeurs d’école, du CEG et du major.

Pour l’instant, un nouveau départ de véhicule n’est pas envisagé tant qu’il n’y a pas de départ en mission programmé.                                                                                      ...................................................................................................................

4-Le bilan d’exploitation, présenté par Paulette, trésorière, fait apparaître un solde positif. Il est validé à l’unanimité.  Compte d exploitation 2019Compte d exploitation 2019 (207.5 Ko)

                     

5-Le renouvellement du CA porte dorénavant le nombre de membres à 15.

6-Conclusion par Jean-Louis Robert, maire de Polminhac

Mr le Maire constate avec plaisir l’évolution toujours plus ambitieuse de l’association depuis toutes ces années. Il tient à féliciter tous ses membres et notamment sa présidente. 

Il espère que chacun apportant sa goutte d’eau, tel le colibri, les progrès seront rapides pour éradiquer un peu de misère dans cette partie du monde.