La bibliothèque

La bibliothèque de l’école n’est pas ou peu exploitée.

Un enseignant, lui-même maître d’une classe de 80 élèves ( CE2) est chargé d’en assurer l’exploitation, par un calendrier de roulement des classes ( rappel : plus de 650 élèves inscrits).

Même s’il s’en défend, même s’il y met de la bonne volonté, il est matériellement impossible à ce maître d’assurer un travail digne de ce nom en bibliothèque sachant que sa classe est en autonomie sur ces plages horaires.

 Nous avons réussi à organiser une réunion spécifique pour tenter de solutionner le problème. 

La réunion a eu lieu dans la bibliothèque qui semble délaissée.

Au bout de 3 heures de discussions souvent contradictoires avec les deux directeurs et le chargé de bibliothèque, mais grâce à l’appui des parents d’élèves présents et des leaders du village qui ont compris l’importance de la lecture ( je cite : « La lecture, c’est notre arme de demain ») , nous convenons de rechercher une personne-ressource dans le village pour animer les séances de bibliothèque.

Boussoum 2015 33

 

Nous nous tournons vers la toute jeune association des femmes et nous trouvons une personne apte à animer la bibliothèque 2 jours par semaine, moyennant une rémunétation . Elle se nomme GOULANKO Ramatou. Des documents faisant fonction de "contrat de travail et d'accord de rémunération sont signés. Les directeurs en  restent cois !!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site