Gnongomdemé

 Le 5 mars 2015 : Création de l’Association des Femmes Gnongomdemé de Boussoum

Gnongomdemé, l’aide solidaire, c’est l’Association que nous avons décidé d’accompagner dans sa création. Les documents officiels sont rédigés et le dépôt a été effectué au Haut Commissariat.

Boussoum 2015 48

Lors de l’Assemblée générale constitutive, la réunion a eu lieu dans la salle actuellement affectée à la classe de 6ème. C’était plein comme un œuf ! Plus de 100 femmes sûrement !

 

Dialecte san, dioula, langue française : un brouhaha incompréhensible. Les femmes parlent fort, s’excitent vite. Il est difficile de faire avancer une réunion. Heureusement, on ne s’affole pas ! Kady est venue de Tougan pour assister à cette première : les femmes de Boussoum qui se regroupent sur le principe du développement solidaire, donc du développement durable. Kady nous aide dans la compréhension des échanges. Ramatou en impose de la voix et réclame le silence. Koua, la Pdte des mères éducatrices, a l’expérience qui convient pour nous éviter des erreurs de jugement ou d’interprétation. Elle nous met en garde.

 

Difficile de croire que dans cette chaleur suffocante de micro poussière rouge, de sueurs de femmes, de clameurs de joie ou d’énervement, de cris de nourrissons réclamant le sein, il n’aura fallu que deux ou trois heures pour constituer la première association de femmes qui regroupera tous les quartiers de Boussoum 

 

 

La présidente est GOULANKO Ramatou. Bravo !

 

 

 

Dans cette association, nous y mettons beaucoup d’espoirs !

 

Pourquoi avons-nous confiance ?

 

Parce que l’idée de cette association ne vient pas de nous ; elle vient des femmes du village : c’est leur projet !

 

 

Pourquoi avons-nous contribué activement à la création de cette association ?

Parce que l'émancipation des femmes devient réalité au sein de ce village de brousse, aux moeurs encore archaïques

Parce qu’elle s'inscrit dans la transversalité du developpement durable : 

 

* Une amélioration de l’économie familiale par les ateliers de savon et de couture

> nous en assurerons l’équipement en matériel et machines.

 

* Un comportement d’entraide qui va supposer de penser collectivement

 

* Une structure relai pour l’alphabétisation des femmes

> nous allons chercher un intervenant pouvant assurer la continuité des  séances déjà en place. Il s’agit  de l’apprentissage de la langue lue et écrite d’abord en dioula puis en français ( les 2 langues de communication au Burkina)

 

* Une structure ressource pour accompagner le dispensaire dans ses actions de planification familiale 

 

* Une structure ressource pour accompagner l’école dans ses actions d’éducation,  de socialisation …

 

 FEVRIER 2018 : OU EN EST-ON ?

Depuis la création de Gnongondémè, 3 AGR ( Activités Génératrices de Revennus) se sont mises en place ; elles fonctionnent bien et sont gérées par les femmes : couture, savon, chalandise

Prochain projet des femmes : création d'un jardin collectif

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×